Plusieurs politiques ont été proposées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin d’atténuer les changements climatiques. Une catégorie importante de politiques climatiques comporte la tarification du carbone, soit en adoptant une taxe sur le carbone ou un régime quelconque de permis échangeables. Théoriquement, la tarification du carbone est une méthode rentable de régler le problème de l’externalité, ce qui permettrait d’accroître l'efficacité. Ces politiques pourraient également produire des recettes publiques, sous forme de recettes fiscales ou de redevances de permis, qui pourraient aussi servir à générer des économies d’efficience en réduisant les taxes à effets de distorsion. Une autre solution consiste à affecter une partie des recettes touchées à diverses mesures visant à promouvoir la réduction des émissions. Les politiques de tarification du carbone comportent aussi d'importants effets sur la répartition du bien-être entre les individus, les secteurs, les régions ainsi qu’au fil du temps.


Veuillez appuyer ici pour en lire davantage.